Bonne nouvelle

Nous sommes heureux de pouvoir relayer cette excellente nouvelle pour l’application de la Loi en Guinée du projet GALF:
Un nouveau succès pour la Guinée Conakry alors que l’Afrique de l’Ouest s’embarque dans la réplication du modèle LAGA : le projet GALF.
Plus de deux douzaines de suspects ont été interrogés, et une demi-douzaine d’entre eux mis derrière les barreaux après la saisie d’une très grosse quantité d’ivoire ce weekend, allant de petits bibelots en ivoire d’hippopotame, des hankos (tampons traditionnels en Asie) jusqu’à des défenses entières d’éléphants. Au total plus de 800 objets ont été saisis. L’opération a été menée en collaboration avec le Ministère de l’Environnement et des Eaux et Forêts (MEEF), Interpol (et le Ministère de la réforme de la Sécurité) et GALF.
Selon l’enquête, une seule des défenses a été estimée à 55000$.
Environ 33000$ en liquide ont été aussi saisis sur place (en majorité en dollars, ainsi qu’en Euros mais aussi en francs Guinéens). La Guinée est actuellement sous la surveillance de CITES à cause de ce genre de trafics illégaux. Des trafics impliquant différentes espèces de faune sauvage ont été identifiés et cela inclut des animaux vivants et de l’ivoire.
Bravo a tous!

___________________________________________________

We are glad to forward this message from GALF for a new success :

A second round of success for Guinea-Conakry as West Africa surges into its first replication of the LAGA model: Projet GALF.
Over two-dozen suspects were interrogated, with half a dozen principle suspects behind bars after an enormous seizure of ivory last weekend: everything from little trinkets of hippo ivory to hankos (traditional stamps in Asia) to whole raw elephant tusks. In total over 800 items were seized. The operation was a collaboration between the Ministry of the Environment, Water and Forests (MEEF), Interpol (and the Ministry of Security Reform), the Ministry of Justice and GALF.
According to investigations, one single ivory sculpture was valued at $55,000.
Around $33,000 in cash was found on site (the vast majority in US Dollars, plus Euros and Guinean francs).
Guinea is currently under scrutiny by CITES for such illegal traffic. It has been identified as problematic for various forms of wildlife trade including live animals and ivory.

Well done !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *