Into The Wild, Back to reality…

Relâcher des chimpanzés est le but ultime du CCC. Mais ça ne s’arrête pas là. Un relâché est une aventure toute autre, bien différente du travail de réhabilitation qui est mené quotidiennement au CCC. Relâcher des chimpanzés implique un suivi quotidien des individus, une protection de la zone, de la sensibilisation renforcée des populations locales, des équipes prêtes à intervenir 24h/24, 7j/7. Un relâché est un autre « projet » qui mobilise entre 5 et 10 personnes en permanence, ainsi que des équipements (bateaux, radios, talkies, GPS, etc.) à avoir et entretenir. Cela demande beaucoup de moyens financiers, humains et logistiques. Et relâcher n’est pas synonyme d’ouvrir une porte à des chimpanzés et de leur souhaiter bonne chance. Nous devons être là, de loin, pour veiller sur eux…
Le 1er groupe de chimpanzés relâchés par le CCC en 2008 a été renforcé en août 2011 par 3 femelles et 2 mâles. Malheureusement les 2 mâles n’ont pas été acceptés par le groupe et ils ont du être ramenés au sanctuaire, une vie en solitaire étant beaucoup trop dangereuse pour eux mais aussi anormale pour ces êtres sociaux. Les 3 nouvelles femelles se sont bien adaptées et ont su trouver leur place. De nombreux comportements de fusion-fission, si caractéristiques de la vie sociale des chimpanzés (le groupe se sépare en sous-groupes qui se retrouvent au gré des journées) ont été notés.
Quelques semaines en arrière les équipes de suivi ont observé le groupe de chimps à la jumelle pour vérifier leur état de santé (nous ne faisons pas de suivi de près, ils n’acceptent pas d’être suivis en permanence par des humains, et cela favorise aussi leur « déshumanisation »). Lottie, relâchée en 2008, avait donné naissance en novembre 2009 à un petit mâle, surnommé Jackson, tant sa coupe de cheveux était à la « Jackson five » ! Lors de ce contact visuel, grosse angoisse, Lottie semblait seule, alors que Mama, sa meilleure amie, avait, elle, un bébé sur le dos. Gros doute parmi l’équipe, était-ce Jackson sur le dos de Mama ? Malheureusement la mauvaise nouvelle est tombée il y a quelques jours, Jackson a bien disparu … Nous ne savons pas ce qui est arrivé, est-il tombé malade, a-t-il été victime d’une attaque de babouins comme la fille de Mama l’année passée à la même époque ? Nous ne le saurons jamais et nous devons accepter que la vie sauvage est souvent dure et cruelle … Beaucoup de bébés dans la nature n’atteignent jamais l’âge de 5ans… Et en même temps, une bonne nouvelle est venue adoucir cette tristesse, Mama a bien un nouveau bébé, une petite fille ! Elle a été prénommée Niama. Nous espérons que cette petite survivra… Nous ferons tout notre possible pour les suivre et les protéger, pour que la petite Niama puisse grandir en sécurité et donner un espoir à son espèce.
Et nous n’oublierons jamais Jackson.

Jackson & Lottie, Septembre 2011 (PPF/CCC)©

Releasing chimpanzees is the ultimate goal of the CCC. But it’s not the end of the adventure. A release is another adventure, totally different from the rehabilitation work which is conducted daily at the CCC. Releasing chimpanzees involves a daily monitoring of the individuals, the protection of the area, a reinforced sensitization of local population and teams ready to step in 24/7. A release is another “project” which mobilizes approximately 5 to 10 people permanently, equipment (boats, radios, talkies, GPS, etc.) to have and to look after. All of this is costly, in terms of money, people and logistic. And releasing is not synonym to simply open a door to chimpanzees and to wish them good luck. We have to be there, by far, to look after them…
The first group which was released in 2008 was reinforced by a second group of 5 chimps, 3 females and 2 males, in August 2011. Sadly the 2 males failed to integrate the group and they had to be brought back to the sanctuary. A solitary life is far too dangerous for them and completely abnormal – they are very social! The 3 females adapted very well and found their place in the group. A lot of fusion-fission behaviours have been recorded so far (a normal behaviour, in the wild, groups of chimps split in smaller groups all the time).
Few weeks ago, the team visually checked the group with binoculars. We don’t physically follow the chimps, they don’t accept a permanent human presence and it is also better for them in order to wean them from human contacts. Lottie, released in 2008, was spotted without her son Jackson, born in November 2009 (He was called Jackson for his “Jackson five” hair style when he was born). Big anguish… But Mama, Lottie’s best friend, was carrying a baby on her back… Was it Jackson? We couldn’t tell as they were too far to be sure…Very sadly this fear was confirmed few days ago: Jackson has disappeared. We don’t know when, how? Is it because of a baboon attack, as it happened to Mama last year at the same period, when her daughter Angie was killed by a big troop of baboons? We will never know. But we have to accept because it is the brutal reality of the wild. Many babies in the wild never reach the age of 5. But at the same time, a sweet surprise eased this sad news: Mama has a new baby girl! She has been called Niama. We really hope she will survive! We will do our best to protect Niama, Mama and their group, so Niama could grow safely and bring hope to her species.
And we will never forget Jackson.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *