Réponses à vos questions

Vous êtes nombreux à avoir regardé le reportage sur le Centre de Conservation pour Chimpanzés diffusé samedi 2 février dans l’émission « Reportages » de Claire Chazal. Si vous l’avez loupé, vous pouvez le revoir sur le lien suivant : http://videos.tf1.fr/reportages/le-sanctuaire-des-chimpanzes-7809319.html

Nous vous remercions tous de la vague de messages de soutien et d’encouragement, cela fait chaud au cœur surtout en ces moments difficiles ! Nous sommes aussi sincèrement touchés par les nombreux gestes de générosité car nous nous battons au quotidien pour rassembler les fonds pour faire tourner le Centre et nous occuper des chimpanzés, alors toute aide est une petite bouffée d’oxygène ! Merci, du fond du cœur, nous apprécions chaque geste !

Léonie ne sait pas qu’elle est devenue une petite star de l’autre côté de la planète mais nous sommes touchés de constater que son histoire vous a émue. Elle incarne malheureusement le parcours dramatique de bon nombre de nos pensionnaires. Le magnifique reportage de Chloé Vienne et Thierry Chartier vous a permis de découvrir l’incroyable chaine de solidarité qui a permis de sauver littéralement la vie de Léonie, grâce à la venue du Dr Champeaux. Nous lui serons éternellement reconnaissants d’avoir sauvé Léonie !

Mais bien sûr, il n’y avait pas assez de temps pour « tout » montrer et pour tout expliquer  lors d’un reportage d’une trentaine de minutes! Il faudrait pour cela toute une série de documentaires ! Nous savons que vous vous êtes posé des questions par rapport à certaines images que vous avez vues. Nous allons essayer de répondre ici à celles qui sont revenues le plus souvent :

Pourquoi voit-on parfois Léonie avec une couche et un petit T-shirt à certains moments?

Lors des nuits fraiches, Léonie devait porter un petit T-shirt pour qu’elle ne prenne pas froid. Dans la nature, elle aurait eu sa mère pour lui tenir chaud (les petits chimpanzés dorment dans le nid de leur mère jusqu’à l’âge de 4 à 5ans, en fait jusqu’à ce qu’un petit frère ou petite sœur vienne agrandir la famille…). Au Centre, les petits orphelins que nous recueillons dorment avec une maman de substitution (une volontaire comme Jeanne par exemple) dans la même chambre mais le bébé dort dans une « caisse », car nous ne voulons pas qu’il s’attache trop à sa maman de substitution humaine. Le but est que tous les orphelins puissent rapidement « réintégrer » un groupe de  chimpanzés. Les mamans de substitution sont là pour donner un petit biberon chaud au milieu de la nuit, veiller à ce que le bébé dorme bien et le rassurer s’il fait des cauchemars.

Léonie devait aussi porter une couche pour qu’elle ne se salisse pas pendant la nuit, surtout avec son grave problème de plaie à la tête. L’équipe de reportage a filmé Léonie juste au réveil alors qu’elle n’avait pas encore enlevé son « pyjama » et sa couche !

Pourquoi les mamans de substitution sont des volontaires et pas des employées locales ?

Beaucoup de sanctuaires qui font le même travail que le CCC emploient des femmes locales comme mamans de substitution pour les petits orphelins. Nos conditions particulières nous empêchent malheureusement de reproduire le même schéma. Le CCC, vous l’aurez compris, est très isolé. Notre équipe de soigneurs et de travailleurs locaux vivent donc au CCC. Ils rentrent chez eux en récupération toutes les 5 semaines seulement. Nous avons demandé il y a longtemps si nous pourrions engager des femmes guinéennes lorsque nous avons commencé à recevoir plus d’orphelins. Mais nos employés nous ont dit que les familles refuseraient de laisser leur fille/femme/sœur travailler et vivre si loin de tout avec d’autres hommes qui ne sont pas de leur famille. C’est pourquoi nous ne pouvons pas nous passer des volontaires femmes, qui jouent entre autre le rôle très important de maman de substitution auprès de nos plus jeunes pensionnaires. Mais nous avons toute une équipe de soigneurs et de travailleurs locaux sans qui le projet ne pourrait pas fonctionner et nous les remercions d’être aussi courageux pour travailler et vivre dans ces conditions difficiles !

Pourquoi aperçoit-on des chimpanzés en cage ?

On aperçoit pendant le reportage Estelle dire bonjour à des chimpanzés plus grands qui sont dans des cages. Au CCC, nous hébergeons tous les groupes de chimpanzés (sauf les tous bébés comme Léonie) dans des cages, qui ont tous un enclos arboré attenant. Le processus de réhabilitation des orphelins se déroule sur plusieurs années, pendant lesquelles ils vont apprendre comment se nourrir en forêt, ce qu’est être un chimpanzé, se comporter en chimpanzé, etc. La présence humaine est très importante au début du processus mais elle diminue progressivement avec le temps. Plus les chimpanzés grandissent et plus nous essayons de nous faire « petits » dans leur quotidien, en ayant le moins de contacts possibles. Nous essayons ainsi de les « sevrer » du contact humain et vers l’âge de 10ans, les groupes de chimpanzés ne sortent plus en forêt, mais vivent en groupe, dans leur cage et leur enclos. C’est l’étape ultime avant un éventuel relâché. Estelle, en tant que figure constante (tout comme Matthieu, Céline les managers et les soigneurs guinéens), peut et doit garder des contacts avec tous les chimpanzés, même adultes, car ils la considèrent comme leur maman. Mais la règle est de toujours alors venir au contact lorsque les chimpanzés le demandent. Il ne faut pas non plus oublier que les chimpanzés sont et resteront des animaux sauvages et que même si Léonie apparait aujourd’hui comme un « gentil bébé mignon », elle deviendra une fois adulte, plus forte que n’importe quel être humain.

cage petits enclos

N’hésitez pas si vous avez d’autres questions mais nous vous encourageons vivement à parcourir cette page, les albums photos, ainsi que notre site web, pour découvrir le CCC dans son quotidien ! Il y a tant à dire !


Commentaire

Réponses à vos questions — 5 commentaires

  1. Bonjour, voilà cela va peut-être vous paraître étrange ou inhabituel mais mon rêve serait de rencontrer des chimpanzés. Je suis prête à voyager loin pour les voir. D’ailleurs, le film « Chimpanzés » m’a beaucoup ému. Je viens vers vous afin de savoir si vous pouviez m’orienter afin que mon rêve se concrétise. Merci beaucoup et à bientôt.

    • Bonjour, observer des chimpanzés dans la Nature est une chose difficile et notre sanctuaire n’a pas une vocation touristique, même si de manière exceptionnelle, il nous arrive d’accueillir des visiteurs. Plusieurs organismes de voyage proposent néanmoins ce genre de prestations, nous ne saurions cependant vous en conseiller un en particulier. Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *