Historique

Historique du Centre de Conservation pour Chimpanzés


En 1997, Janis Carter crée le Projet de Conservation des Chimpanzés (PCC) grâce à un financement de l’Union Européenne, en parallèle aux activités et constructions dans le Parc National du Haut-Niger.

 Le Projet de Conservation des Chimpanzés comprend 3 aspects :

  • Création d’un « sanctuaire » à Somoria qui regroupe les chimpanzés de l’orphelinat de Vétérinaires sans frontières à Bissikrima, les chimpanzés de l’orphelinat d’Estelle Raballand à Conakry et quelques chimpanzés de particuliers.
  • Un programme d’éducation et de sensibilisation des villages du Parc National du Haut-Niger sur la disparition des chimpanzés.
  • Un recensement national des chimpanzés sauvages mené par Rebacca Ham

Janis Carter prévoyait de relâcher les chimpanzés après 2/3 ans de captivité à Somoria.

En 1997, commence la construction des cages à Somoria (cages actuelles des groupes des « Petits » et des « Grands »), en parallèle à la construction de plusieurs nouvelles cases. Lors de l’été 1997, Estelle Raballand transfère ses chimpanzés à Somoria (Robert, John, Orlando, Albert, Bobo, Lola et Nanou) et quitte la Guinée pour les Etats-Unis.

Début 1999, le financement de l’Union Européenne pour le Projet de Conservation des Chimpanzés prend fin et n’est pas renouvelé. Janis remet alors le Projet entre les mains des Eaux et Forêts (DNEF) qui se trouve dans la totale incapacité de s’occuper des chimpanzés. Le ministre de l’agriculture (dont dépend la DNEF) demande l’aide officiellement d’Estelle Raballand. Celle-ci est alors au Cameroun où elle travaille avec Sheri Speede à la création du sanctuaire pour chimpanzés de Sanaga.

 En mai 1999, Estelle Raballand reprend alors la direction du projet et change son nom en Centre de Conservation pour Chimpanzés (CCC). Elle envoie en juin 1999, Laurence Vidal, vétérinaire volontaire à Sanaga pour faire une expertise de la situation, ouvrir un compte en banque, apporter de l’argent aux soigneurs et donner des conseils avant qu’Estelle ne puisse se rendre sur place. Laurence reste un mois en Guinée.

En septembre 1999, Estelle vient en Guinée avec Cédric Malebous qui sera le premier volontaire du CCC.

Les débuts du CCC sont très difficiles car personne ne le connaît. Ainsi Estelle récolte 8000$ au début pour faire fonctionner le CCC pendant de longs mois.

Ses objectifs depuis le départ :

  • Améliorer les conditions de vie des chimpanzés en leur construisant des enclos,
  • Améliorer les infrastructures (en 1999, il n’y avait qu’une cité touristique, des cases pour les soigneurs et les cages des chimpanzés) en construisant une salle de nourriture, une salle vétérinaire, un camp pour des volontaires,
  • Relâcher les chimpanzés après plusieurs années de réadaptation,
  • Faire venir des volontaires pour l’aider sur place.

Le 27 Juin 2008, Estelle et son équipe relâchent 12 chimpanzés dans le Parc National du Haut-Niger après de longues années de travail.

Estelle cède sa place de Directrice en 2015 et sera remplacée par Christelle Colin, une des premières volontaires du projet.