Infrastructures

Les infrastructures du Centre de Conservation pour Chimpanzés


Pour mener à bien ses objectifs, les installations du Centre de Conservation pour Chimpanzés ont subi des évolutions au fil des années. Aujourd’hui, elles se composent de :

  • la quarantaine,
  • les cages et les enclos,
  • la salle vétérinaire,
  • la salle de nourriture,
  • les camps.

La quarantaine

Elle accueille les chimpanzés qui arrivent au centre. En général ils sont très jeunes, et cette structure est bien adaptée pour les petits chimpanzés. Il s’agit d’un bâtiment en dur qui comprend des cages individuelles où les bébés sont à l’abri la nuit et pendant la sieste. Elle leur apporte confort et sécurité lorsqu’ils ne sortent pas en brousse. Les nouveaux arrivants y font une période de quarantaine sanitaire de 3 mois minimum, pendant laquelle des tests spécifiques sont réalisés pour s’assurer qu’ils ne sont porteurs d’aucune maladie.

Quarantaine

Bâtiment de la « Quarantaine »

Les cages et les enclos

Chaque groupe de chimpanzés (« Nursery », « Petits » et « Grands ») a sa propre cage dotée d’un grand enclos arboré électrifié où ils peuvent grimper aux arbres, jouer et trouver de la nourriture. Un tunnel relie les cages aux enclos respectifs ce qui permet aux chimpanzés de disposer à leur guise des deux structures nuit et jour. Ainsi, lorsque certains chimpanzés sont fatigués ou malades, ils peuvent se reposer en cage pendant que les autres peuvent continuer à s’ébattre dans les arbres.

Cages

Cages des « Grands et des « Petits »

Nursery

Cage et enclos du groupe des « Nursery »

La salle vétérinaire

Depuis 2011, le CCC s’est doté d’une véritable salle vétérinaire car il était urgent de stocker ce matériel si précieux dans des conditions d’hygiène optimales et de mettre les médicaments à l’abri des hôtes indésirables comme les insectes et les rongeurs. Une donation nous a permis d’obtenir des meubles de rangement professionnels ainsi qu’une table d’opération digne de ce nom ! En cas de besoin, de petites interventions chirurgicales y sont pratiquées dans des conditions assez satisfaisantes.

Salle vétérinaire

Salle vétérinaire

L’accès à la salle vétérinaire est renforcé, les simples moustiquaires n’empêchant pas les chimpanzés d’y pénétrer lors de leurs escapades !  L’incursion des chimpanzés dans la salle était très dangereuse pour eux, ceux-ci volant et consommant des médicaments divers. Aussi, afin d’assurer leur sécurité, les fenêtres de la salle vétérinaire ont été équipées de barreaux en acier et d’une porte inviolable.

La salle de nourriture

Le CCC achète la nourriture pour les chimpanzés dans les villages du Parc, ce qui nécessite 2 voyages minimum par semaine. C’est un apport économique important pour les villageois. Ces fruits sont entreposés dans la salle de nourriture. Les biberons de lait pour les jeunes chimpanzés sont faits dans cette salle.

Foodroom

Salle de stockage de la nourriture des chimpanzés

Les camps

Depuis le relâcher des chimpanzés (2008), le CCC a 2 « bases » dans le Parc National du Haut-Niger:

  • Somoria, où se trouve le sanctuaire avec les différents groupes de chimpanzés (près de 40 chimpanzés)
  • Bakaria, site où le CCC a relâché 12 chimpanzés en juin 2008 et 3 chimpanzés en 2011.

A Somoria, il y a un camp pour les soigneurs et un pour les volontaires. Ils sont proches des cages et enclos et composés de plusieurs cases traditionnelles en terre et paille sèche. D’un confort sommaire, ils permettent néanmoins de bénéficier du minimum pour la vie auprès des chimpanzés.

Somoria

Cases dans le camp de Somoria

A Bakaria, une pièce de sécurité où le matériel est stocké, une cuisine et 2 cases ont été construites par des villageois et des volontaires. Ce camp abrite les personnes qui suivent les chimpanzés relâchés pour connaître leur situation et pour s’assurer de leur bon état de santé.

Le but étant de se distancier physiquement des chimpanzés relâchés mais aussi de pouvoir les suivre à distance, le camp se situe de l’autre côté du fleuve Niger par rapport à la zone protégée où se trouvent les chimpanzés.

Bakaria

Cases dans le camp de Bakaria