Le chimpanzé

Le chimpanzé


Les chimpanzés sont des mammifères, primates, anthropoïdes ne vivant à l’état sauvage qu’exclusivement en Afrique. Ils sont physiquement et génétiquement l’animal les plus proche de l’Homme. Ils appartiennent au genre Pan (tout comme les Bonobos) et font partie de l’espèce troglodytes. Il existe 4 sous-espèces de chimpanzés, répartis dans 21 pays africains, de l’est à l’ouest de l’Afrique, au niveau de la zone équatoriale :

  • le Chimpanzé commun occidental (Pan troglodytes verus) vivant en Guinée, Côte d’Ivoire, Mali, Libéria, Guinée-Bissau, Sierra Leone, Sénégal, Ghana. On estime sa population entre 21000 et 55000 individus.
  • le Chimpanzé commun d’Afrique centrale (Pan troglodytes troglodytes) vivant au Cameroun, Gabon, Congo, Guinée équatoriale, République centrafricaine et Angola. On estime sa population à 115000 individus.
  • le Chimpanzé commun oriental (Pan troglodytes schweinfurthi) vivant en République Démocratique du Congo, Ouganda, Tanzanie, Burundi, Rwanda, Soudan et République centrafricaine. La population est estimée entre 76000 et 120000 individus.
  • le Chimpanzé du Nigeria-Cameroun (Pan troglodytes vellerosus) avec une population estimée à moins de 65000 individus répartis entre les deux pays.

Les chimpanzés vivent essentiellement dans la forêt, tropicale humide ou sèche, et s’aventurent parfois en savane comme c’est le cas en Guinée.

Lily, Pan troglodytes verus

Les chimpanzés ont un poil noir et leur visage, glabre est souvent rose, parfois constellé de taches plus foncées. Les jeunes chimpanzés ont des poils blancs au niveau de l’arrière-train qui disparaîtront avec l’âge.

Comme les humains, les chimpanzés sont omnivores, ils mangent aussi bien des fruits que des feuilles, fleurs, écorce, sève, des noix, des insectes mais aussi occasionnellement de la viande (petits singes, galagos, petites antilopes…). L’utilisation d’outils pour se nourrir est à présent bien connue. Ces inventions sont multiples, complexes et sont usitées différemment selon les communautés (notons par exemple, l’utilisation d’une brindille comme canne à pêche pour attraper des termites ou des fourmis, de pierres pour casser des noix, etc…).

 Les chimpanzés utilisent aussi de nombreuses plantes pour se soigner. Les études menées sur ce comportement permet d’identifier de nouvelles molécules utilisables pour l’homme !

Ils  vivent en communauté de plusieurs dizaines d’individus. Ceux-ci se rassemblent en petits groupes (jusqu’à une dizaine d’individus) dont la composition varie constamment au cours de la journée. On parle de société de type « fission-fusion ». Un membre d’une communauté se déplace de groupe en groupe, à la recherche de nourriture, de contacts sociaux. Les mâles d’une même communauté vont défendre leur territoire et ne quitteront jamais leur communauté de naissance. Les femelles, elles, peuvent changer de communauté, autorisant ainsi un brassage génétique. La société est de type patriarcal, l’unique mâle dominant règne sur toute la communauté et la hiérarchie établie est très stricte, mais elle reste soumise à des changements fréquents au gré des alliances « politiques » entre mâles.

Les femelles sont fertiles vers l’âge de 10-11 ans. Le cycle ovarien varie entre 32 et 35 jours et les femelles sont fécondes durant une période de 6-7 jours. La gestation dure entre 230 et 260 jours et la maman donne naissance à un seul petit (les jumeaux sont exceptionnels). Tout de suite après la naissance, le petit s’accroche au pelage de sa mère. Vers l’âge de 8/10 mois, il s’installera sur son dos lors des déplacements . Le jeune chimpanzé est sevré vers quatre ans mais peut encore sedéplacer avec sa mère des années après le sevrage. La maman ne sera pas fécondable tant que son petit n’est pas sevré. Les chimpanzés ont donc un taux de reproduction très faible.